Ma vie de château à Blandy-les-Tours

Catégories
Apprendre
Blandy-les-Tours

A défaut de visiter le château de Blandy-les-Tours en cette fin d’année mouvementée, l’équipe du château vous propose des rendez-vous réguliers sur sa page Facebook où vous pouvez en apprendre plus sur l’histoire du château à travers la vie de ses anciens propriétaires. Une saga vidéo qui compte déjà six épisodes pour tout savoir sur “Ma vie de château !”.

C’est sur la voix d’Océane, médiatrice culturelle au château de Blandy, que les histoires des anciens seigneurs de Blandy prennent vie. Préparez-vous à prendre des notes, car les vicomtes aux mille et un titres, les batailles épiques et les romances tragiques n’ont pas de secret pour elle. En plus de dix minutes, chaque vidéo vous replonge dans une époque où les murs de la forteresse de Blandy-les-Tours auraient bien des choses à raconter… 
Le premier épisode vous emmène sur les pas de Guillaume le Charpentier, Vicomte de Melun à la vie plutôt rocambolesque et marquée par de nombreuses… débandes. Un expert du “sauve-qui-peut”, bien loin de l’image que l’on peut avoir d’un brave seigneur.

Le second épisode vous entraîne auprès de Charles de Bourbon-Soissons, comte de Soissons et seigneur de Blandy. Ici, la recette est simple : une pincée de combat, un comte de sang royal, une princesse, un méchant roi, le tout saupoudré d’une histoire d’amour tragique. Comme le dit très finement Océane : “Roméo et Juliette n’ont qu’à bien se tenir”.

Avec une pointe d’humour et son naturel attachant, Océane distille des anecdotes historiques sur Blandy à travers les nombreuses aventures de ces anciens seigneurs. On apprend par exemple, qu’entre 1552 et 1707, la seigneurie de Blandy est transmise par et entre les femmes. Qui le savait ?

Dans le troisième épisode de “Ma vie de château”, on plonge à la fin du Moyen-Âge, en pleine de Guerre de Cent pour découvrir la vie trépidante du Vicomte Jean II de Melun. Chevalerie, honneur et batailles sont au cœur de cette vidéo. On y apprend également comment Blandy est passé de simple manoir à forteresse médiévale.

Pour le quatrième épisode, Océane nous parle de la vie haute en couleurs de Marie d’Orléans Longueville, ancienne propriétaire de Blandy, surnommée la dame de fer. Si vous voulez savoir comment cette femme d’esprit à la langue acérée a tenu tête face au roi Louis XIV, c’est par ici que vous trouverez la réponse…

Guerre, richesse et trahison. Cela pourrait être le titre d’un roman historique comme celui de ce cinquième épisode. Retour au Moyen-Âge à la fin de la Guerre de Cent ans pour découvrir l’histoire d’un homme qui ne fut pas un véritable seigneur de Blandy, mais plutôt un usurpateur : Jean de Courcelles. A force de manœuvre, il est devenu l’un des hommes les plus riches du Royaume de France.

La dernière et sixième vidéo en date, publiée pour l’instant, met sous les feux des projecteurs les grandes batailles du roi Philippe Auguste, accompagné du Vicomte Adam II de Melun. C’est lui qui fut à l’origine de la construction du premier manoir fortifié de Blandy. De Richard Coeur-de-Lion à Jean-sans-Terre, les aventures militaires sont multiples jusqu’à ce que Philippe Auguste nomme Adam II, chevalier banneret, une nouvelle fonction destinée aux seigneurs assez puissants pour pouvoir lever leur propre armée. Pour l’anecdote, c’est à lui que l’on doit les tours rondes que l’on connaît aujourd’hui au château de Blandy. Appelées “tours philippiennes” (car plébiscitées par le roi Philippe Auguste), elles présentaient l’avantage stratégique de ne pas avoir d’angles morts et permettaient une meilleure défense du manoir fortifié.

Abonnez-vous à la page Facebook du château de Blandy-les-Tours pour ne manquer aucune des vidéos qui nous plongent dans les secrets d’histoire des hommes et femmes à l’origine du château.  Et si vous êtes fan de contes et légendes, une autre saga vous intéressera : “Blandy, raconte-nous une histoire !” Toutes les connaissances pointues des médiatrices culturelles du château vous feront voyager au milieu de ces fables historiques. Une façon originale d’en apprendre plus sur l’histoire de la Seine-et-Marne et d’ailleurs.

Bonnes adresses

Article précédent
Article suivant
Partager