Sylvothérapie : vous prendrez bien un bain de forêt ?

Catégories
Respirer
Forêt de Fontainebleau

Pendant l’été, des bannières web vantant une activité de yoga en forêt de Fontainebleau avaient attiré mon attention sans que je n’ai le temps de tester. Alors quand j’ai vu celles pour la sylvothérapie, c’était évident pour moi. C’était un appel auquel je devais absolument répondre : celui de prendre un bain de forêt !

Dire adieu au stress au contact des arbres ? J’en avais déjà entendu parler lorsque le livre de Peter Wohlleben “La vie secrète des arbres” est devenu un best-seller. Mais de là à essayer moi-même lors d’une promenade en forêt ? Il en fallait plus pour me convaincre. J’avais en tête ces images de personnes câlinant les arbres, le sourire un peu trop serein aux lèvres pour être vrai. Sauf que lorsqu’on me parle de balade autour de Fontainebleau et d’activité nature, je suis tout de suite partante ! Ce coin du Sud de la Seine-et-Marne… si je pouvais en faire mon océan de verdure personnel, je le ferais sans hésiter !

Le rendez-vous est pris un samedi après-midi pour me ressourcer en forêt, notre guide Thierry nous attend à Barbizon. Je dis “nous” car j’ai rejoint un groupe de six personnes qui avaient eu la même envie que moi : respirer en Seine-et-Marne. Les tracas du boulot, les pensées qu’on rumine, les angoisses actuelles… Tout s’éloigne à mesure que la forêt s’étire devant nous. L’automne semble être une période parfaite pour se lancer en sylvothérapie ; la présence des arbres est tout aussi forte en cette saison qu’au printemps. Le charisme de Thierry y est aussi pour beaucoup. Il est aussi tranquille que les maîtres des lieux. Ça se sent tout de suite, il n’est pas ancré au sol comme nous. Même ses mots ont un autre rythme lorsqu’il nous explique que cette méthode vient du Japon pour permettre aux malades de s’oxygéner avec un air sain au milieu des bois. Soudain, j’ai l’impression d’être entourée de protecteurs plutôt majestueux. 

En tout cas, l’immersion est immédiate. La nature en bande-son, nous cheminons doucement sur les sentiers sablonneux de la forêt de Fontainebleau. Des chênes sur notre gauche, des bouleaux juste à côté prêts à s’enrouler les uns aux autres… Un peu plus loin de jeunes hêtres, puis au cœur de la forêt, les pins sylvestres dont on peut froisser les épines entre nos mains. Le nez entre nos paumes, prenez une grande inspiration… ça libère les poumons. Thierry nous raconte comment les arbres communiquent entre eux et comment ils se protègent, même s’ils ne sont pas de la même espèce ! C’est fascinant. 

Mais ce n’est pas qu’une simple balade guidée à travers les arbres. C’est une micro-aventure où les activités sont ludiques et relaxantes. Les exercices créatifs nous font retomber en enfance pour jouer avec la nature, ses couleurs et ses textures. Les plus audacieux comme moi ont grignoté des pousses de fougère (selon moi, ça a à un goût de noisette) ! Les exercices de respiration rappelleront la sophrologie à ceux qui pratiquent déjà. Et c’est à cet instant qu’on se ressource le plus en forêt. D’abord en demandant l’autorisation à l’arbre choisi si l’on peut se connecter à lui. Si vous vous sentez attiré en avant, c’est que la réponse est oui. Si non, il faut réessayer avec un autre arbre car tous ne sont pas disposés à nous accueillir et nous requinquer le moment venu. “Ce sont des êtres vivants”, nous rappelle Thierry. Et leur énergie… je l’ai sentie passer, tournoyer dans mon visage, fourmiller au bout de mes doigts jusqu’à s’échapper dans mon dos puis dans mes jambes. Tout ça juste en apposant mes mains et mon front sur l’écorce d’un chêne. 

Au sein du petit groupe, nous n’avons pas tous eu les mêmes ressentis, ni au même moment. C’est une activité à laquelle on devient plus sensible à mesure qu’on la pratique. Poser son souffle, faire le vide, autoriser la fréquence de l’arbre à nous traverser… Ce n’est pas forcément simple du premier coup. Mais cette recherche de symbiose avec la nature pour une meilleure santé m’a paru essentielle. J’ai été conquise par la sylvothérapie et j’en suis ressortie apaisée et même rassurée, comme réglée sur un autre espace-temps. Je ne vous ai pas raconté toute l’expérience. Mais j’ai appris aussi que chaque arbre à son propre pouvoir énergétique. Le frêne, le bouleau et le pin peuvent aider pour les douleurs articulaires. Les chênes rééquilibrent, renforcent et rechargent quand la fatigue nous submerge. Comme le dit si bien Thierry : “Les arbres sont les gardiens silencieux des mystères de la forêt. Surtout à Fontainebleau !”
D’ailleurs, il paraît que mon arbre protecteur est le châtaigner. Nous en avons tous un. Si vous voulez connaître le vôtre et ses bienfaits, il faudra partir pour un bain de forêt en Seine-et-Marne et ne pas avoir peur de respirer le feuillage de ces êtres magnifiques ! En tout cas j’espère que la prochaine fois, je pourrais entendre battre la sève de mon arbre protecteur.

Infos pratiques :
Réservez votre séance de sylvothérapie sur le site de l’office de tourisme du Pays de Fontainebleau. Durée de la sortie : 180 minutes. Point de départ de la balade communiqué 48h avant le jour J.

Bonnes adresses

Marion

Par Marion

Parisienne en quête de liberté, j’aime voyager, explorer, la musique et les expériences immersives originales ! Un tantinet hyperactive, je veux tout tester tout en restant connectée.

Article précédent
Partager