En mai, l’agriculture se vit en grand en Seine-et-Marne #1

Catégories
Se régaler
Seine-et-Marne

Si le mois de mai rime avec liberté retrouvée, cela nous permet aussi de sortir de certaines habitudes prises depuis presque un an… Autrement dit, faire ses courses en ligne et se faire livrer à la maison. Alors pourquoi ne pas profiter d’un territoire aussi vaste que la Seine-et-Marne pour aller à la rencontre des agriculteurs et producteurs locaux ? 

Dès le 13 mai, l’agriculture se vit en grand en Seine-et-Marne et pour l’occasion, on vous invite à découvrir des passionnés du “bien vivre”, auprès desquels, vous pouvez faire vos emplettes. Où que vous soyez, il y aura forcément l’agriculteur ou le producteur qui vous régalera ! Parce que notre défi du moment se résume en quelques mots : manger mieux et consommer local.

Rencontre avec Sophie de Rieux, Ferme de Rouilly-le-Bas

Agricultrice et éleveuse à Guérard, Sophie dévoue ses journées au bien-être de ses vaches charolaises, et c’est une histoire de famille ! Leurs particularités ?

  • Ils élèvent des vaches allaitantes, soit des vaches de race à viande destinées à l’élevage de veaux pour la production de viande. Ces vaches ne sont pas soumises à la traite, elles allaitent leurs veaux et portent de doux noms comme Strelizia, Hortensia ou encore Rutabaga.
  • Ils sont aussi polyculteurs. La polyculture-élevage est un système de production agricole combinant au moins un élevage ainsi que une ou plusieurs cultures destinée.s à la vente et/ou à l’alimentation des animaux. A la ferme de Rouille-le-Bas, le blé, l’orge, le maïs, la betterave sucrière et le lin textile font partie de ces cultures. 

Ainsi les 210 bovins du cheptel passent 7 mois sur 12 dans les prés et se nourrissent des cultures et productions de la ferme, preuve qu’une agriculture vertueuse peut nourrir chaque être vivant.

Dans les assiettes

Rosbif, entrecôte, faux-filet, steaks ou viande à tartare, morceaux à mijoter… En vente directe, choisissez votre morceau préféré pour vos burgers briards, grillades, pot au feu ou bourguignon, commandez, et passez à la ferme. Sur place, vous aurez tous les conseils pour cuisiner une viande goûteuse.

A voir / à faire aux alentours :

  • Découvrir le vignoble et les cépages de Guérard au Domaine du Bois Brillant
  • Visiter Crécy-la-Chapelle et son golf situé juste à côté du parc animalier immersif Parrot World, idéal pour ravir une famille entière
  • Se balader dans la vallée des peintres grâce à une visite guidée
  • Profiter de la douceur de Coulommiers et son centre historique et du charme des villages de caractère typique de ces terres briardes : Aulnoy, Doue 

Rencontre avec Emeline Picard, Ferme du Grand Balleau

Emeline et son mari Julien ont repris en 2015 la ferme céréalière familiale du Grand Balleau située à Jouarre. Avant cela, ils travaillaient tous les deux au traitement des eaux. Leurs cultures sont variées : blé, orge, betterave, colza, mais aussi chanvre, trèfle, pois et féveroles. De par leurs expériences professionnelles passées, ils sont soucieux de préserver l’environnement et pratiquent une culture dite de “conservation”, respectueuse des sols. 

Il y a cinq ans, ils ont décidé de se diversifier en se lançant dans une culture rare et délicate dans la région : le safran. Le développement de la plante est très lent, elle ne produit que 3 grains de pistil par fleur. C’est ce grain, récolté à la main et déshydraté sur place, qui est ensuite consommé. Puis il y a trois ans, la culture de la rhubarbe s’est ajoutée à leur palette de savoir-faire… Le tout en agriculture biologique !

Aucun labour et aucun intrant chimique n’est utilisé sur leur exploitation. Ils paillent le sol au pied de leurs cultures de rhubarbe afin d’étouffer les mauvaises herbes. Les feuilles de rhubarbe sont aussi utiles. Impropres à la consommation, elles produisent cependant une substance naturellement insecticide et antifongique redoutable.

Leur safran et rhubarbe se retrouvent en sirops, nectars, jus, mais aussi confitures et miels, disponibles en vente directe à la ferme sur rendez-vous. Le célèbre pâtissier Pierre Hermé se fournit d’ailleurs en tiges fraîches de rhubarbe à la ferme du Grand Balleau !

A savourer :

  • Du jus de rhubarbe pressé à froid, une touche de sucre bio pour arrondir, et du gaz carbonique pour faire crépiter la boisson… Ecoutez ce que nous raconte François-Régis Gaudry sur France Inter à propos du Pétillant bio de rhubarbe d’Emeline et Julien. Végétal, fruité, gourmand et surtout rafraîchissant ! 
  • Gâteau pommes safran, original pour le goûter

A voir / à faire aux alentours :

  • Visiter Jouarre, son abbaye toujours en activité ainsi que ses mystérieuses cryptes mérovingiennes
  • Se retrouver en famille à La Ferté-sous-Jouarre et s’amuser à l’Adventure Park
  • Vibrer sur des sons jazz au festival Ferté Jazz du 25 au 27 juin
  • Se laisser bluffer par les œuvres monumentales d’art contemporain installées à la Galleria Continua

Rencontre avec Côme Maurice, 3e génération des Vergers de Saint-Soupplets

Agriculteur et arboriculteur à Saint-Soupplets, la famille de Côme Maurice a planté ses premiers pommiers et poiriers il y a plus de 30 ans maintenant. Aujourd’hui, les vergers se sont agrandis. Les allées de pommiers étendues sur plus d’un hectare flirtent avec des poiriers, mirabelliers et un large éventail de légumes. Lorsque la saison de la cueillette (en libre-service) reprendra pleinement, les pommes de terre, tomates, courges et autres sources de vitamines viendront colorer vos assiettes ! Ici, l’agriculture est raisonnée. Les Maurice veillent à n’utiliser qu’un engrais organique naturel et assurent l’enherbement total du verger. Tout connaître de l’écosystème bénéfique à leurs arbres est aussi un de leurs atouts. Les oiseaux insectivores peuvent se poser sur les nichoirs installés dans la cueillette. Un apiculteur et ses abeilles aident à la pollinisation, et tous les insectes utiles sont les bienvenus dans les vergers… Il paraît même que les papillons s’en donnent à cœur joie.

Quelques péchés mignons :

Confitures au goût d’enfance, œufs à déguster « coque », fruits et pommes de terre des champs, gourmandises sucrées, croquer dans des poires juteuses, siroter un jus de pomme pétillant… Les plaisirs simples de la campagne sont accessibles juste ici aux Vergers de Saint-Soupplets.

A voir / à faire aux alentours :

Rencontre avec Rémi Martin, apiculteur et récoltant

Rémi et son frère Nicolas sont passionnés d’apiculture et ont à cœur de faire (re)connaître le travail des abeilles. En 2012, ils ont installé leurs ruches colorées à Lagny-sur-Marne et lancent leur activité “Abeilles et Miel. Miel d’acacia de Coupvray primé en 2018 au concours des miels d’Ile-de-France, miel d’été de Thorigny-sur-Marne, miel de tilleul de Lagny-sur-Marne… Ils sont à la tête d’une centaine de ruches en Seine-et-Marne et à Paris, et produisent sept variétés de miels différents, extraits à froid après la récolte dans leur miellerie à Lagny (à la Tannerie). Au lieu de les importer, ils élèvent leurs propres reines : une abeille noire (apis mellifera mellifera), plus adaptée à la flore et qui ne fait pas concurrence aux autres insectes.

Les deux frères sont aussi attachés au partage de leurs savoirs et organisent, dès qu’ils le peuvent, des initiations à l’apiculture

Découverte de la morphologie de l’abeille, organisation de la ruche, travail de l’apiculteur et, bien entendu, dégustation du miel sont au programme de ces instants dédiés à la sensibilisation à la biodiversité. Pour eux, il est essentiel de produire et vendre leur miel au plus proche de leurs ruches. Leur volonté : faire découvrir la diversité florale et les goûts du miel produit localement, avec les fleurs présentes dans les jardins, les forêts et les parcs environnants. C’est aussi pour cela que sur chaque pot de miel est indiqué le lieu où se situe le rucher dont il est extrait. Une passion qui remonte à l’enfance, lorsqu’ils admiraient le travail des abeilles dans les vergers fruitiers de leur grand-père.

Quelques péchés mignons :

Tarte au miel, pancakes ou crêpes sucrées, poires au miel dorées au four… Les déclinaisons sont infinies, à vous de les imaginer ou de demander conseil auprès de nos deux apiculteurs.

A voir / à faire aux alentours :

Rencontre avec Kévin Chamois, 5e génération des Assaisonnements Briards

L’entreprise familiale à l’origine de la savoureuse Moutarde de Meaux Pommery® et du vinaigre garde précieusement les ingrédients de leur recette. Installée à Nanteuil-lès-Meaux, la famille est attentive aux traditions d’antan depuis le début de l’aventure au 18e siècle, et celle de J.B Pommery fait figure de virtuose. Fabriqués uniquement à base d’ingrédients soigneusement sélectionnés pour leur qualité, les moutardes et vinaigres des Assaisonnements Briards représentent fièrement les saveurs de la Seine-et-Marne dans le monde délicat de l’épicerie fine. Ils produisent près de 20 variétés de vinaigres aromatisés naturellement par macération de fruits frais, herbes fraîches ou sirop de fruits ainsi qu’une quinzaine de variétés de moutardes. Douce et épicée à la fois, la Moutarde de Meaux reste aujourd’hui encore appréciée par les plus fins gourmets. La gamme de produits proposés par les Assaisonnements Briards est exportée dans près de 40 pays à travers le monde. 

Alors quel est votre moutarde préférée pour agrémenter vos plats ? De notre côté, le cœur balance entre la moutarde Royale au Cognac Pommery® et la moutarde au miel Pommery®.

Quelques recettes :

A voir / à faire aux alentours :

Ces 5 familles d’agriculteurs et producteurs ont plusieurs forces en commun : un savoir-faire traditionnel qui a su s’adapter, une passion pour le travail bien fait et respectueux de l’environnement, le goût du partage et de l’authenticité. Ces 5 premières personnalités que vous venez de découvrir vous invitent à choisir la qualité près de chez vous grâce aux produits du terroir seine-et-marnais. Les 5 prochains talents de l’agriculture seine-et-marnaise sont déjà prêts à vous révéler leurs atouts, alors restez dans le coin ! Pendant tout ce mois de mai, la richesse agricole de notre territoire est à l’honneur pour vous aider à consommer local, et surtout bien manger tout simplement !

Rendez-vous sur :

Bonnes adresses

Article précédent
Article suivant
Partager